Plume d'hiver

Une plume d'hiver, des plumes diverses

Mais où sont passés les parents d’antan ?

Comme à chaque fois qu’une de mes contacts pond un nouveau chieur sur la surface terrestre, mon fil d’actualité Facebook devient Bébé-land. Ça commence par le récit de sa grossesse, haha admirez mes vergetures, mdr j’ai vomis dans mes cornflakes ce matin, c’que c’est marrant d’être enceinte !
[il n’y a que moi que ça dégoûte à vie de subir pareille épreuve au lieu de m’en extasier ?!]

Puis arrive la petite merveille tant attendue et là, le véritable drame commence. Une théorie bien connue (quoique sa véracité reste à prouver) affirme que les neurones des mères se dégradent pendant la grossesse. L’accouchement, ses douleurs, le fait de pousser à s’en faire péter les capillaires sanguins, franchement je veux bien croire que ça cause des dégâts physiques irréversibles. Par contre, il faudra m’expliquer pourquoi le cerveau paternel semble lui aussi touché !
Y aurait-il une promotion spéciale dans les hôpitaux : 1+1 gratuit, on vous accouche ET EN PRIME on vous lobotomise monsieur et vous ?
Je commence à me poser la question…

Revenons-en à Facebook.
Chaque matin, je me connecte et je parcours mon fil d’actualité. Et chaque matin, je pleure sur le sort réservé à l’humanité pour les décennies à venir.
Mes contacts ont été kidnappés par une communauté hippie radicale, il n’y a pas d’autre explication.
Morceaux choisis :

« Si nous voulons vraiment établir des relations basées sur le respect réciproque, il nous faut abandonner l’idée que l’un donne un ordre et l’autre obéit« 
« L’éducation consiste à comprendre l’enfant tel qu’il est, sans lui imposer l’image de ce que nous pensons qu’il devrait être« 
« Interdisons la fessée, cette violence dégradante qui détruit la confiance en soi de l’enfant, et poursuivons en justice les parents qui osent taper le derrière de leurs bambins«  [ok celle-là n’est pas une citation mot pour mot mais un condensé de ce que j’ai lu]

Doooonc, si je résume bien, il faut laisser la marmaille faire ce qu’elle veut, ne surtout pas chercher à l’éduquer, lui apprendre à mépriser l’autorité, et – cerise sur le gâteau – nous sommes tous des délinquants depuis des générations car nos parents ont eu le malheur de nous donner une tape sur le derrière quand nous avions 3 ans et ça nous a tellement démolis intérieurement que nous courons dans les rues en hurlant « Mort aux tyrans qui ont brisé ma jeunesse et ma confiance en moi » ?

… mais… quoi ? QUOI ?!

Et ça se prétend parent ?! Quel est le rôle d’un parent sinon de préparer son enfant à la vie future où il sera FORCEMENT confronté à l’autorité et à l’obéissance aux ordres des instituteurs, professeurs, patrons, policiers, à l’obéissance aux lois et aux règles qui nous permettent de vivre en société ?
Pas étonnant qu’il y ait autant de jeunes qui ne respectent plus rien si leurs parents *tousse* se sont dit que les pauvres petits chérubins ne devaient en aucune manière apprendre à obéir à qui que ce soit.
Pas étonnant que des professeurs se fassent frapper par leurs élèves.
Pas étonnant que les forces de l’ordre ne représentent plus une menace (bienveillante en théorie).

Quant à la fessée, je pars du principe que la menace est bien plus efficace que la sanction… si tant est que la menace de la sanction possède encore une valeur. Donne une fessée à un gosse, et il craindra la fessée toute sa vie.
Attention, on a dit fessée, pas l’envoyer à l’hôpital ! Vous savez, la petite tape sur le derrière quand Boutchou fait une crise au magasin pour qu’on lui achète un jouet inutile ?
Alors oui, c’est humiliant pour lui. Mais non, ça ne détruira pas sa confiance en lui. Pas plus que lui dire « tu es un vilain garçon ! » ou « pas de dessins animés pour toi ! ». Non, il ne deviendra pas un délinquant sans coeur, seulement un jeune qui saura obéir aux règles et s’intégrer dans la société.

Et le gamin qui ne craint pas l’autorité ? Ouvrez votre journal préféré à n’importe quel page, et vous aurez la réponse quant à son avenir.

Même les animaux éduquent leurs petits, où allons-nous si l’humain refuse de le faire par paresse ou refus d’assumer la charge de ce qu’il a pourtant volontairement décidé de mettre au monde, en s’abritant derrière de belles paroles creuses ?
J’ai peur pour notre futur.

Publicités

2 Commentaires

  1. que dire ? que répondre ? je suis femme sans enfant, c’est mon choix, mais pour mes copines qui sont mères ou veulent le devenir… je suis un monstre ! Travaillant dans un célèbre parc d’attractions (où les parents ne savent pas surveiller leur môme d’ailleurs), j’ai appris à être (trop) patiente avec les enfants et surtout leurs parents (nés dans la même époque que moi d’ailleurs), je les évite comme je peux dès que je quitte mon travail…
    De tout coeur avec vous… moi aussi, marre de « Pernille, 1an 7mois 2 jours a fait son premier…. ».

    • (ouille je découvre seulement votre commentaire, honte sur moi !)
      Nous nous comprenons parfaitement ! Voir tous ces enfants mal éduqués vous fait passer l’envie d’être parent vous-même. Combien de fois ai-je vu des gamins faire des bêtises sous l’oeil admiratif (oui !) de leurs parents, qui s’extasiaient probablement sur la vitalité de leur progéniture…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :