Plume d'hiver

Une plume d'hiver, des plumes diverses

Gamer girl

SaradoraQuoi, t’es une fille et tu joues aux jeux vidéos ?!

Je vous épargnerai la suite nabillesque de la phrase et je me jette tout de suite allô, pardon à l’eau : oui, je suis une fille et je joue aux jeux vidéos. Aux MMORPG plus précisément (le premier qui prononce ça meuporg se ramasse ma souris de gaming dans la figure). Et je suis loin d’être une exception : environ 40% des joueurs de MMORPG sont des filles ! Qui a dit que les filles ne savent pas jouer, hein ?

Mais qu’est-ce qu’un MMORPG ?
Massive Multiplayer : vous jouez dans un monde où vous croiserez d’autres joueurs comme vous, plus ou moins sympas, qui vous aideront ou vous zigouilleront sans scrupule.
Online : il faut être connecté à Internet pour que tout ce petit monde puisse jouer. Notons que ces jeux se déroulent dans ce qu’on appelle un monde persistant, ce qui signifie que votre monde virtuel continue à évoluer même si vous n’être pas connecté.
Role-Playing Game : vous incarnez un personnage avec des capacités spéciales. Vous avez toujours rêvé d’être médecin ? Devenez un soigneur ! Elfe, nain, humain, homme, femme, ce sera votre avatar. Be who you wanna be!

Ça, c’est pour la théorie. Passons à la pratique.

Pourquoi j’aime les MMORPG ?

  • Le contact humain. A moins d’être misanthrope (auquel cas vous vous contenterez de jouer sagement au Démineur sur votre PC et de toute façon vous ne lirez pas ce billet), vous allez rencontrer et discuter avec des personnes venant de tous horizons.
    Je vais tout de suite tordre le cou au cliché du gamer préado boutonneux et masculin qui n’en fiche pas une à l’école : on trouve de TOUT sur les MMORPG. Des jeunes, des vieux, des hommes, des femmes, des étudiants, des travailleurs, des chômeurs, des retraités, des ouvriers, des universitaires, et même des PDG de grosses entreprises (mais chut c’est un secret :p). Et comme un ami gamer aime le dire, le virtuel permet à tous ces gens d’exprimer ce qu’ils sont vraiment sous le couvert de l’anonymat. Attendez-vous à rencontrer de parfaits connards aussi bien que des gens absolument charmants. Pour le reste, c’est comme dans la vraie vie : quand quelqu’un vous déplaît, vous l’ignorez. C’est aussi simple que ça.
    Pour ma part j’ai rencontré des gens qui sont par la suite devenus de véritables amis : l’avantage, c’est que vous êtes certain d’avoir au moins un centre d’intérêt en commun avec eux ! Et au moins personne n’est jugé sur son physique puisqu’on ne se voit pas 😉
  • La diversité d’activités. Le principe de base du jeu, c’est de monter en niveau pour devenir plus puissant. Pour ça, vous aurez à votre disposition des quêtes qui sont des missions données par des personnages non jouables (PNJ), intégrés au jeu. Ça va de la cueillette de fleurs à l’hécatombe de loups charognards, en passant par la livraison du courrier ou assister au blabla d’un pauvre fermier sur qui le sort s’acharne et qui tient absolument à vous raconter ses malheurs.
    MAIS le jeu ne s’arrête pas là ! Vous pouvez aussi rassemblez vos copains et aller faire des donjons, une sorte d’excursion de groupe où chacun doit assumer un rôle précis (soigner les amis, taper les bestioles, empêcher les bestioles de taper les amis). Teamworking, nous voilà !
    Il y a également des métiers qui consistent à produire des choses (armures, potions, nourriture…) ou récolter les composants pour la production desdites choses (herbes, bois, minerai…).
    Enfin, d’autres activités sont à votre disposition en fonction du jeu auquel vous jouez : collection d’objets rares (cartes, artefacts), de petits compagnons style Pokemon, de montures (chevaux, motos et autres)…
  • Les fringues ! Ah bah oui, je suis une fille moi. Tout comme je ne sortirai pas de chez moi en pyjama ou pantalon troué, je veille à ce que mon avatar soit bien habillé. C’est la poupée Barbie des adultes :p Alors je passe des heures à tuer des bestioles pour obtenir LE super pantalon qui va bien, et encore d’autres heures à assortir les vêtements ensemble dans différents combinaisons de formes et de couleur. Fashion victim
    D’ailleurs, n’imaginez pas que seuls les hommes habillent leur personnage féminin de tenues sexy ! Pourquoi je devrais l’habiller en bure de moine quand il y a de si jolis bikinis en cuir ? C’est ça le role-play, votre avatar n’est pas vous, si vous avez envie qu’il/elle soit aguicheur/euse, allez-y, c’est permis !

Je pourrais passer des heures à parler de ma passion !

Mais il faut bien s’arrêter quelque part, du moins pour l’instant. Le sujet est vaste et fera certainement l’objet d’autres billets !

Publicités

3 Commentaires

  1. Lo

    C’est assez drôle de lire cet article car j’aurai été capable de l’écrire il y a quelques années. J’étais une grosse joueuse entre mes 16 et 23 ans. Et j’adorais les MMORPG et FPS. Et oui pas que les MMO’ si ça peut te rassurer. 😉 Et j’y passais vraiment beaucoup de temps. Mais j’ai eu un déclic un jour en décidant d’acheter un MacBook du coup pas du tout un PC pour pouvoir jouer et cela m’a permit de prendre du recul car je jouais vraiment beaucoup au point où je préférais côtoyer des joueurs/joueuses. Et puis le manque de temps. Mais je ne regrette pas.
    Quand j’avais 16 ans c’était tellement rare les filles sur les jeux ou encore sur TS (TeamSpeak) à tel point que tout le monde était choqué et je n’osais même pas en parler à mes amis dans ma vie IRL. En tout cas oui ça s’est un peu plus banalisé comme tu dis environ 40% de filles 🙂 et ça c’est vraiment plaisant !
    Par contre je n’étais pas fan de WoW désolé 😛
    Bon jeu 😉

    • Merci pour ton commentaire !

      J’aime aussi les Sims 2, Rise of Nations et les jeux Wii comme Just Dance, DDR et Mario Kart, mais pas les FPS, je suis trop nerveuse pour ça 🙂
      Pendant 2 ans j’ai beaucoup (trop) joué mais je me suis calmée depuis. C’est devenu un passe-temps plutôt qu’une occupation à plein temps. J’aime toujours me connecter pour retrouver les copains mais ce n’est plus indispensable comme avant.

      A l’occasion je ferai un article sur les filles dans les MMO, les clichés et la réalité. Comme tu dis c’était rare avant mais les « on dit » persistent encore maintenant : on dit que les filles se font harceler, on dit qu’elles jouent mal, on dit qu’elles se comportent comme des princesses. Ca m’énerve !

  2. Lo

    Oh les sims c’est un classique ! J’y ai jouais très jeune … Je comprends totalement ta façon de penser. J’ai eu droit à tellement de remarque désobligeante en ligne à l’époque. Mais bon au final ça se banalise et c’est assez sympa de fréquenter des « gamers » en ligne ou IRL. Oui le harcèlement certaines en usent et abusent.
    Hâte de lire ton prochain article sur ce sujet dans ce cas ! 😉

    Au plaisir de te relire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :