Plume d'hiver

Une plume d'hiver, des plumes diverses

Comment je suis tombée dans la marmite de maquillage quand j’étais adulte

Makeup1Si quelqu’un m’avait dit il y a un an qu’aujourd’hui je porterais du maquillage, je lui aurais ri au nez.

« Le maquillage, c’est pour les filles qui ne s’assument pas, qui ont honte de ce qu’elles sont au naturel« . Voilà quel était mon état d’esprit il y a un an. Ouais, c’est sympa ces jolies couleurs, mais on est très bien sans. Pas besoin de se cacher derrière un masque coloré.
Que j’étais naïve…

Tout a commencé avec un entretien d’embauche. La responsable était une vieille peau une femme d’un certain âge, liftée, décolorée, maquillée, bref la nana qui prend hypersoin d’elle et de son apparence. Pour plaire à une personne comme ça, partant du principe que l’imitation est la plus belle forme de flatterie, il va falloir que je m’intéresse sérieusement à la question du peinturlurage. Arriver avec des petits yeux cernés et l’air de tomber de mon lit n’était pas le bon plan. Cet article a d’ailleurs confirmé mes craintes : la superficialité des humains est telle qu’un patron jugera de votre efficacité potentielle sur base de votre apparence. On savait déjà que le surpoids était mal vu, mais un visage dépourvu de maquillage le serait tout autant !

Dis maman, c’est quoi le ma-quil-lage ?Makeup2

Le seul produit de maquillage que je possédais était de l’anti-cernes, que j’utilisais parcimonieusement les jours où je me trouvais une petite mine. Il me fallait donc me procurer tout le reste.
Mais d’abord, c’est quoi le reste ? Quels sont les « indispensables » en maquillage ? Et comment les utiliser ?

La première étape fut le mascara. Voilà un produit dont le nom me parlait et dont l’application semblait évidente. Visite à la droguerie du coin, demande de conseil à la vendeuse, acquisition d’un mascara Bourjois basique. Ça allonge, ça épaissit, on dirait que c’est le bon produit.
Oui mais voilà, il n’y a pas que les cils sur les yeux. De très vagues notions attrapées au vol me rappellent qu’il y a les crayons khol (rapidement abandonnés pour cause d’yeux humides), les eyeliners et les fards à paupières (FàP pour les intimes et les feignantes). Un fard à paupières ne tiendra bien que s’il est placé sur une base à paupières, et l’eyeliner mon ennemi peut être remplacé par un trait de crayon.

Et quand on a fini avec les yeux, il y a tout le reste ! Le fond de teint – que j’ai remplacé par une BB crème – la base de maquillage pour le visage, les poudres libres, compactes et bronzantes, le blush, le stylo enlumineur, le rouge à lèvres, le gloss… Et bien évidemment, les pinceaux qui appliqueront tout ça sur mon frais minois !

Misère. Énuméré comme ça, on dirait une de ces listes qu’on fait pour ne rien oublier dans sa valise ou sa trousse de secours !

Makeup3De Hema à Sephora (… en passant par Yves Rocher, Bourjois, YSL, Make-Up For Ever etc.)

Mes premiers achats furent effectués chez Hema. Quasiment tous mes pinceaux viennent de là, sauf le kabuki d’Yves Rocher. Mes premiers fards à paupières et la base ont été achetés là et m’ont permis de me faire les dents sur les techniques de maquillage.

Au passage, je ne remercierai jamais assez les bloggeuses beauté comme Cris de Dieu Créa la Femme et les sites comme MadmoiZelle pour m’avoir enseigné le B A BA du maquillage réussi. En suivant leurs excellents conseils, j’ai évité pas mal de make-up faux-pas – à l’exception du « Tu ne porteras point de FàP à paillettes pour aller travailler » mais vu que mes ex-collègues m’ont félicitée pour ce maquillage, je le considère comme légitime.

D’autres basiques comme la poudre libre et le liner feutre furent achetés chez Yves Rocher, une valeur sûre pour moi.

Et puis (et c’est là que je sors un fusil pour tirer sur les bloggeuses auparavant encensées) j’ai pris des goûts de luxe… Mais vous comprenez, on m’a tellement vanté cette palette Naked Basics d’Urban Decay et la Touche Éclat de chez YSL qu’il me les fallait dans ma boîte à maquillage ! Sans parler des palettes de FàP Sleek dont on dit tant de bien sur la blogosphère pour leur rapport qualité-prix.
La Naked Basic a nécessité un voyage en France pour dénicher un Sephora – ô jour funeste pour mon portefeuille : Sephora aura ma perte. C’est là que j’aurai dépensé le plus d’euros en crayons, rouges à lèvres (bon ok je n’en ai que deux, dont un de Make Up For Ever qui compte triple), poudres diverses etc. Vous voulez me faire plaisir ? Lâchez-moi dans un Sephora avec un crédit à dépenser et je suis comme une gamine dans un magasin de bonbons.

Le seul maquillage qui a échappé à ma frénésie dépensière est le vernis à ongles. Non pas que je ne les aime pas (je portais des couleurs démentes quand j’avais 14 ans et que c’était la mode à l’école) mais sur des ongles rongés, même moi je sais que ça ne donne rien de bon 🙂

Bilan d’un an de maquillageMakeup4

Que les choses soient claires : je ne me maquille qu’occasionnellement depuis que mon stage est fini. Je n’éprouve aucune gêne à sortir le museau au naturel (au VRAI naturel, pas au « nude naturel ») de la maison. Mais j’aime bien faire joujou avec mes produits de temps en temps, pour les fêtes ou même pour faire des courses.

Ma meilleure amie m’a dit quand je débutais et que j’avais des scrupules à me maquiller (voir début de l’article) : « Le maquillage c’est comme le dessin, sauf qu’au lieu d’utiliser une feuille de papier, tu utilises ton visage. » Elle avait entièrement raison. J’aime autant étaler des couleurs sur mes yeux et faire des effets de dégradé, que j’aime le faire sur papier ou sur l’ordinateur.

Je ne me maquille pas pour plaire aux autres (même si je dois avouer que je suis plus jolie bien maquillée), je le fais pour moi. Pour le plaisir de bidouiller pendant 1/2h avec des couleurs et de voir ce que ça donne. Parfois, je suis prise d’une impulsion en pleine après-midi à la maison et je vais tester une idée, une combinaison de couleurs.

Je m’assume parfaitement au naturel, et maintenant je m’assume également maquillée. C’est ça, être bien dans sa peau.

Publicités

7 Commentaires

  1. Lo

    C’est drôle mais je me reconnais assez dans ton article.
    Je n’étais pas trop maquillage avant… je disais que c’était pour les superficielles ou encore celles qui ne s’assument pas au naturelles. Puis il y a quelques années, j’ai commencé par le eye-liner et mascara. (Le eye liner feutre YR qui était simple à appliquer)
    Et là depuis quelques mois, je commence à aimer me maquiller, découvrir de nouveaux produits, tester, etc. La semaine dernière j’ai été chez Sephora pour un fond de teint, on m’a conseillé un Make Up For Ever (MUFE, on m’aurait dit ça avant, j’aurai dit c’est quoi ce truc mufe?). Et finalement je suis ressortis avec un fond de teinte, un blush et des échantillons de maquillage… :O Bilan? heureusement qu’il y avait 20% sur une marque au choix au cours du mois de février sinon je me serais ruiné. Oui ça coûte cher le maquillage quand on a des gouts qui ne se limite par à Kiko ou Elf. Et comme toi je commence à avoir des goûts de luxe mais mon portefeuille me limite donc ça va. Du moins pour le moment.. car maintenant que depuis quelques semaines je suis sur la blogosphère, j’ai encore plus envie d’acheter, de tester et surtout comme tu le dis si bien je m’acceptais sans maquillage aujourd’hui je m’accepte avec et sans mais surtout je prends plaisir à me maquiller et me faire belle pour moi avant tout et ça, ça n’a pas de prix.
    PS: je ne me maquille pas tous les jours. Mais souvent les weekends. ^^
    PS2: je débute et ne suis vraiment pas pro alors je passerais suivre tes conseils si je vois des articles sur le sujet ! =)
    PS3: je crois que mon commentaire commence à faire long, mais je suis ravie d’avoir découvert ton blog ! 😉 Merci.

    • Pour les conseils le mieux reste Google : tu tapes « comment utiliser tel produit » ou « comment faire un smoky eye » et il y a tout ce qu’il faut ! Je ne prétendrai pas donner des conseils parce que je me suis aperçue que les tutos ne fonctionnent pas bien sur moi, à cause de la forme de mes yeux (grande paupière, légèrement tombants dans le coin externe), mais ça sert de base pour adapter et trouver le style qui te met le mieux en valeur.

      Ca me fait plaisir de te lire 🙂

      • Lo

        Oui moi je fais pas mal de recherches comme tu dis Google c’est pas mal. 🙂
        Et les blogs beauté même si c’est parfois trop poussé pour moi.

        Je suis contente d’avoir eu la chance de connaître ton blog grâce à ton commentaire sur le mien. 🙂
        Au plaisir de te relire. 😉

  2. simplestkind

    Ma mère ne se maquillait pas du tout, et utilisait très peu de produits de beauté. Du coup, comme toi, j’ai du farfouiller un peu partout pour faire mon « apprentissage ». Mais si ton article me parle, c’est surtout parce que je me maquille maintenant depuis quelques années, et que je sors de moins en moins sans maquillage.Du coup, en ce moment, je me remets un peu en question par rapport à tout ça. Je commence justement à me dire que le maquillage, pour moi, ce n’est pas comme le dessin à partir du moment où ça devient partie intégrante de ma préparation matinale. Je débute encore, donc mon maquillage est très « light », mais il l’est de moins en moins. Il y a quelques mois, ça me paraissait impensable de maquiller ses sourcils, et aujourd’hui je le fais régulièrement. Je n’aimerai pas arriver au point où je ne m’assumerai plus sans maquillage, et que ça devienne une espèce de stress ou de passage obligé au quotidien. Bref, ton article alimente ma réflexion!

    • Merci pour ton commentaire !

      J’ai lu un article de blog récemment où l’auteure avait fait le test d’aller travailler sans maquillage. Elle s’attendait à des réflexions, des remarques comme quoi elle avait mauvaise mine mais… rien ! Soit ses collègues n’ont rien remarqué, soit ils n’ont rien dit. Que de stress pour pas grand-chose au final… Si je retrouve l’article je t’enverrai le lien 🙂

      Je vois sur ton blog que tu es plus jeune que moi, tu as donc commencé à te maquiller à l’adolescence. J’ai l’impression qu’au plus tard on commence à se maquiller, au moins on s’y sent obligé ! Peut-être parce que j’ai affronté l’adolescence sans maquillage et avec grosses lunettes (si, si), puis le début de l’âge adulte toujours sans maquillage mais avec lentilles, j’ai appris à passer outre les réflexions comme « tu serais jolie si tu portais du maquillage » – véridique, c’est un mec qui a dit ça en parlant de moi. Quel idiot. Du coup, je m’en fiche qu’on me voit au naturel, j’ai fait mes preuves dans la vie sans mascara.

      En fouinant pour retrouver le fameux article, j’ai lu que des bloggeuses avaient instauré un « jour sans maquillage ». Elles sortent et vont travailler comme tous les jours mais au naturel. Serait-ce une solution pour remettre le rituel make-up à sa juste place, c’est-à-dire comme un plaisir et non une contrainte ?

      • simplestkind

        En fait il m’arrive de ne pas porter de maquillage: les jours où je n’ai pas le temps, et je ne peux pas m’empêcher de me sentir un peu « négligée » ces jours là. Pourtant rationnellement j’ai bien conscience que ne pas être maquillée ça ne veut pas dire ne pas prendre soin de soi. D’autant que je suis toujours agacée d’entendre le genre de remarques que t’a fait ce garçon, alors qu’on entend jamais chose pareille pour les hommes. Après tout, eux peuvent être considérés comme soignés et à leur avantage en arborant un visage au naturel!
        Au final, c’est devenu une « norme » pour les femmes, à laquelle j’ai du mal à me soustraire (bien que je trouve ça révoltant, paye ta mauvaise foi).
        Le pire, c’est que quand je croise une connaissance sans maquillage, je la trouve toujours plus jolie qu’avec. Bref, j’ai tous les arguments rationnels, il reste plus qu’à me mettre un coup de pied aux fesses 😉
        Merci pour ta réponse réfléchie, je lirai avec plaisir cet article si jamais tu en retrouvais le lien 🙂

Rétroliens

  1. Coup de foudre du jour : l’eyeliner Hema | Plume d'hiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :