Plume d'hiver

Une plume d'hiver, des plumes diverses

Guide de domestication de l’humain à l’usage des chats

Chat_reineVous venez de faire l’acquisition d’un ou plusieurs humains ? Félicitations ! Vous vous apercevrez rapidement qu’ils apportent beaucoup de bonheur et de vie dans un foyer. Cependant, quelques règles de base doivent être connues afin de faciliter la cohabitation entre vous et votre nouvel esclave domestique.

1. Définir la hiérarchie

Si vous ne posez pas rapidement les bases de la hiérarchie domestique, l’humain va s’avérer envahissant. Il réagira comme si tout ce qui est présent dans le foyer lui appartenait et n’aura que faire de vos réclamations. Aussi, apprenez-lui au plus vite quelle est sa place. Vous décidez, il obéit.

S’il refuse, grondez-le fermement mais gentiment : inutile de griffer ou de mordre. Commencez par lui administrer un coup de patte sec accompagné d’un regard noir. S’il ne réagit pas, crachez pour appuyer votre demande. Enfin, en dernier recours, tournez-lui le dos avant de vous éloigner avec dignité. Privé de votre précieuse affection, il s’apercevra de son erreur et fera tout pour la réparer. L’humain est un être très sensible et un bon humain se pliera à vos quatre volontés dans l’unique but de vous plaire.

2. Apprendre à communiquer

Le langage de l’humain consiste en une série de sons sans réelle signification. Vous pourrez juger de son humeur à l’intonation de sa voix.
Heureux, il roucoulera et émettra des sons très doux à votre égard. Profitez-en pour lui apprendre de nouveaux tours car il est dans de bonnes dispositions (voir 3. Education de l’humain)
Triste, les sons se feront plus graves et assourdis. Il a besoin de votre réconfort : câlinez-le, frottez votre tête contre son visage, toilettez-le (voir 4. Hygiène). Votre influence bienveillante le fera instantanément se sentir mieux.
En colère, il émettra des sons bruyants et agaçants pour vos oreilles. Grondez-le pour lui faire part de votre mécontentement. S’il persiste, ignorez-le et il se calmera tout seul.

Certains humains plus intelligents que la moyenne tenteront de vous imiter et « miauleront » – si tant est que l’on puisse appeler ça ainsi. Ne vous moquez pas d’eux : encouragez-les en leur répondant. Vous constaterez qu’ils feront varier l’intonation de leur voix en fonction de la votre ; profitez-en pour leur apprendre quelques bases de la communication entre vous (« nourris-moi » ; « câline-moi » ; « je veux jouer » etc.).

Surtout ne désespérez pas si votre humain semble ne pas réagir ou comprendre vos attentes de travers. Souvenez-vous qu’il s’agit d’une espèce moins intelligente que vous : autant vous comprenez parfaitement leurs souhaits, autant ils peuvent s’avérer hermétiques à vos exigences. Il faut beaucoup de patience pour éduquer un humain mais le jeu en vaut la chandelle !

3. Éducation de l’humain

Vous pouvez, pour votre amusement personnel, apprendre à vos humains à réaliser des tours simples. En voici quelques-uns :

  • montrez-lui une balle ou un autre jouet pour qu’il vous la lance à plusieurs reprises. Nul besoin de la lui rapporter – vous n’êtes pas un chien ! – il ira la chercher lui-même et recommencera tant que vous lui accorderez votre attention. Les humains adorent ce jeu de complicité entre vous.
  • tentez d’attraper sa main ou le ruban qu’il agite devant vous. Vous l’entendrez émettre des sons joyeux si vous réussissez, signe qu’il est heureux et fier de lui.
  • apprenez à vos humains à ouvrir les portes à votre demande, ou à remplir votre gamelle. Cela leur donnera un sentiment d’utilité qui les mettra dans d’excellentes dispositions à votre égard.
  • prenez des poses dignes ou au contraire farfelues : les humains adorent ça et viendront le plus souvent vous caresser et/ou vous prendre en photo. C’est un excellent moyen de rassembler tous vos humains dans une même pièce !

N’oubliez pas de le féliciter lorsqu’il réussit un tour : acclamez-le d’un miaulement joyeux et frottez votre tête contre sa main pour indiquer que vous êtes fier qu’il vous appartienne.

4. Hygiène

Si l’humain a une déplorable habitude, c’est bien celle de se laver dans de grandes quantités d’eau et de se couvrir le corps de produits odorants (pour ne pas dire puants). Vous ne parviendrez pas à lui faire détester l’eau comme tout animal intelligent, mais vous pouvez contribuer à son hygiène en le toilettant.
Léchez-lui les doigts, le front, le nez et les joues ; si l’occasion se présente, les pieds de l’humain sont également agréables à goûter car légèrement salés. Outre le fait d’entretenir une hygiène décente chez votre humain, cette interaction entre vous l’apaisera et le réconfortera dans le cas où son humeur serait maussade.

Ne vous offusquez pas si votre humain fait la grimace, grogne et va immerger les parties que vous avez léchées dans de l’eau propre. C’est dans sa nature d’agir ainsi et vous ne pourrez pas le changer. Contentez-vous de reprendre sa toilette dès que possible.

5. Montrer votre affection

L’humain est un animal sensible nous l’avons dit. La moindre attention de votre part le rendra heureux car il aura su attirer l’attention de son maître et sa bienveillance. Apprenez ce qu’aiment vos humains et répétez ces actions autant de fois que possible :

  • grimper sur leurs genoux et pétrir le gras de leurs cuisses (attention à ne pas sortir vos griffes dans un élan d’enthousiasme !)
  • vous frottez à eux, partout, tout le temps
  • suivre votre humain lorsqu’il se déplace pour montrer que vous vous intéressez à ce qu’il fait
  • l’accueillir quand il rentre au foyer après être sorti pour ses besoins naturels : il aime savoir que vous êtes heureux de le revoir
  • le réveiller tôt le matin en miaulant doucement dans ses oreilles ou en vous frottant contre son visage pour passer un maximum de temps ensemble

N’oubliez jamais le principal : un humain heureux rend un chat heureux !

Publicités

2 Commentaires

  1. Robin

    C’est tellement vrai, tout ça! 😀

    • Note : cet article n’a pas du tout été rédigé sous la contrainte. Le chat n’est absolument pas en train d’aiguiser ses griffes à côté de moi. Gloire à sa Chajesté dont le minois velu orne à merveille cet article 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :