Plume d'hiver

Une plume d'hiver, des plumes diverses

La saga du sans-emploi (II)

Chercher de l’emploi, c’est un peu comme vivre dans un conte de fées au quotidien.

tumblr_mp4yu5nNTF1qa70eyo2_r1_500

Vous vous promenez tranquillement dans la forêt, vêtue de haillons,
Vous consultez avec amertume tranquillement les offres d’emploi, en pyjama,

Quand soudain vous entendez chanter une mélodieuse voix masculine.
Quand soudain vos yeux accrochent une offre vraiment, vraiment alléchante.

C’est le prince de vos rêves, tout en lui correspond : ses yeux bleus, ses cheveux blonds, sa carrure musclée mais pas trop, bref il est fait pour vous.
C’est le job de vos rêves, tout vous correspond : l’expérience requise, le diplôme nécessaire, les tâches qui vous seront confiées, bref ce job est fait pour vous.

Le coeur battant, vous vous approchez de lui. Vous rectifiez le tombé de votre chevelure, vous battez des cils et vous lui souriez avec timidité.
Les doigts frémissants, vous commencez à rédiger votre lettre de motivation. Vous mettez en avant toutes vos qualités qui pourraient intéresser le recruteur.

Il vous a vue, il vous regarde.
Vous recevez l’accusé de réception de votre mail de candidature.

Et là vous commencez à visualiser votre vie future.
Et là vous commencez à visualiser votre vie professionnelle future.

Il va vous emmener dans son château, vous demandera votre main et clamera au monde entier qu’il vous aime. Vous vous marierez, vous aurez beaucoup d’enfants et vous vivrez heureux jusqu’à la fin de vos jours.
Vous allez être convoquée pour un entretien, vous séduirez le jury et ils vous engageront sur le champ. Vous aurez un emploi, vous aurez un salaire et votre boulot vous passionnera jusqu’à l’heure de la retraite.

Sauf que la vie n’est pas un conte de fées et la recherche d’emploi non plus.

En réalité, le prince va vous regarder avec dégoût en se demandant c’est quoi cette pouilleuse en haillons qui ose l’interpeller pendant son récital. Et s’en aller sans un mot.
En réalité, vous n’obtiendrez jamais de réponse du recruteur. JAMAIS.

En réalité, le prince va rire de vous parce que regardez-vous, c’est quoi cette dégaine de mendigote ? Eh les copains, vous avez vu le boudin qui me fait du gringue ?!
En réalité, vous allez recevoir un mail totalement impersonnel qui vous dira que non, vous ne convenez pas du tout pour le poste. Sans même vous avoir accordé un entretien.

En réalité, le prince va bel et bien vous inviter dans son château… pour devenir la nouvelle servante des cuisines. Au revoir château.
En réalité, vous allez être conviée à un entretien où on va vous dire que vous manquez d’expérience. Au revoir boulot.

En réalité, vous allez déprimer grave dans votre coin en pensant à ce beau rêve qui ne se réalisera jamais.
En réalité, vous allez déprimer grave dans votre coin en pensant à ce beau job que vous n’aurez jamais.

Et puis vous allez retourner balayer votre chaumière et vous promener dans les bois.
Et puis vous allez rentrer chez vous et continuer à chercher un boulot.

Un jour, mon boulot viendra…

Publicités

3 Commentaires

  1. journalipstick

    C’est tellement criant de vérité !
    Sans compter les questions dérangeantes du genre : « vous avez des enfants? » si on répond oui le recruteur se dira que si l’enfant est malade, ça sera galère. Et si on répond que « non » on n’a pas d’enfant, il peut répondre : « vous n’aimez pas les enfants? » pfff c’est arrivé à mon chéri ce genre de question, maintenant il est en cdi depuis plus d’un an, donc c’est bon pour lui. Mais cela me gêne énormément, ça ne le regarde en rien, que répondre?! Je sais que je dois m’y attendre si j’arrive à décrocher un entretien, et je sais que je m’en rendrai malade à l’avance…. Mais c’est déprimant de chercher, sans trouver, j’en fais partie aussi …
    Courage 😉

    • Pour le peu d’entretiens que j’ai eus on ne m’a pas parlé d’enfants, mais j’ai eu la question-piège-à-1-million : qu’avez-vous fait entre vos études et maintenant ? Euuuh j’ai cherché du travail ? Ben oui désolée, ce trou dans mon CV n’est pas un oubli, il est bien réel hélas.
      J’ai envie de dire que les enfants appartiennent au domaine privé comme de savoir si tu es ou non en couple et que tu as tout intérêt à envoyer poliment promener le recruteur, mais c’est plus facile à dire qu’à faire :-/
      Serrons-nous les coudes ^^

      • journalipstick

        Effectivement le fameux « trou » dans le cv, j’en ai un aussi, ça n’aime pas.
        Pour les enfants, moi personnellement ça ne m’est jamais arrivé, mais mon chéri si, du coup je me dis que tout peut arriver lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :